Syndicat des Trufficulteurs de la Région de Lalbenque - 05 65 21 95 77 - 06 83 62 34 00

Les chenilles défoliatrices ont sévi

Du côté de Limogne, on les entendait grignotant le feuillage des chênes.

Les chenilles du Bombyx disparate ont fait leur apparition sur le causse en juin de cette année et ont laissé à certains endroits des chênes totalement nus. Cette chenille d’un papillon du genre bombyx est réputée comme étant un ravageur des forêts de feuillus. Le problème, c’est quand elle s’attaque aux plantations truffières, notamment les chênes pubescents.

Cette espèce, Tuber brumale, a la particularité de pouvoir naître à l’automne comme d’ailleurs la truffe Tuber aestivum.

Pour donner encore plus de crédit au fait que les naissances de truffes ont bien eu lieu durant l’hiver, il est curieux de noter que la plupart de ces truffes sont souvent petites avec une chair claire.


La brumale est de retour à la suite d’un hiver doux

Dans la gazette du mois de décembre, j’annonçais qu’en l’absence de gelées et après les pluies d’un hiver doux, il était plus que probable que le mois de février 2019 serait celui de la brumale. C’est en effet le cas.

Cette espèce, Tuber brumale, a la particularité de pouvoir naître à l’automne comme d’ailleurs la truffe Tuber aestivum.

Pour donner encore plus de crédit au fait que les naissances de truffes ont bien eu lieu durant l’hiver, il est curieux de noter que la plupart de ces truffes sont souvent petites avec une chair claire.