Syndicat des Trufficulteurs de la Région de Lalbenque - 05 65 21 95 77 - 06 83 62 34 00

ciel bleu

Pourquoi le ciel est-il bleu ?

La lumière vient du soleil, elle parcourt un très très long voyage : 150 millions de kilomètres !
On ne le voit pas à l’œil nu mais il y a beaucoup de couleurs dans la lumière, on en voit plusieurs quand il y a un arc-en-ciel les jours de pluie : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet….
Les couleurs de la lumière sont dans des sortes de petits grains qu’on appelle des photons, ils voyagent jusqu’au sol.
Tout autour de la terre, il y a de l’air (on l’appelle : l’atmosphère). Il y a des bulles d’air partout : autour et au-dessus de nous.
Les bulles d’air ont à peu près la même forme que les petits grains de lumière de couleur bleue, alors les bulles d’air les avalent puis les recrachent vers le ciel,  comme plein de bulles d’air font pareil en même temps cela fait des ricochets de lumière bleue et c’est pour cette raison que le ciel est bleu.
Les petits grains de lumière des autres couleurs ne sont pas avalés, ils se dirigent juste vers le sol, on ne les voit pas souvent sauf à travers les gouttes de pluie quand il y a un arc en ciel. Parfois on voit aussi les petits grains de couleur rouge quand ils passent à l’horizon à l’aube et au coucher du soleil.
Isa 
Explications de Chantal.

Pour « les grand-e-s » :

La lumière vient du soleil qui nous envoie des photons. Ils parcourent cent cinquante millions de kilomètres depuis la surface du soleil pour arriver jusqu’à nous.
Le photon est  la particule élémentaire de la lumière qui transporte l’énergie. Il est le quantum d’énergie associée aux ondes électromagnétiques.
L’atmosphère terrestre est l’enveloppe gazeuse entourant la Terre solide.
« Les photons se présentent sous une multitude de couleurs différentes, dont certaines sont particulièrement sujettes à être arrêtées dans l’atmosphère. La longueur d’onde des photons rouges est bien plus grande que la taille de la plupart des molécules d’air, de sorte qu’ils traversent l’air sans difficulté et sont rarement absorbés. La longueur d’onde des photons bleus est plus proche de la dimension des molécules d’air et cette onde courte peut être absorbée par l’air. Une molécule d’air qui engloutit un photon est légèrement secouée par l’énergie ingérée, puis elle éjecte un nouveau photon, lequel est projeté dans une nouvelle direction, si bien que le flot cohérent de photons bleus est diffusé en ricochets de lumière. La lumière rouge, n’étant ni absorbée, ni diffractée, poursuit son chemin tout droit. C’est pourquoi le ciel est bleu : nous voyons l’énergie réorientée des photons bleus, la lumière de milliards de molécules d’air excitées.
Lorsque le ciel est au zénith, des photons de toutes les couleurs atteignent nos yeux, bien que certains bleus soient déviés en chemin. Quand, en revanche, le soleil est bas sur l’horizon, les photons doivent suivre une trajectoire oblique pour franchir la couche d’air, et davantage de lumière bleue est absorbée… Le rougeoiement à l’horizon est de la lumière filtrée par l’atmosphère… ».
1er § : explications d’Isa à partir du livre de David G. Haskell – Un an dans la vie d’une forêt – Edition Flammarion,
2ème § entre « » extraits du livre cité, pages 119 & 120.
David G. Haskell
Biologiste étatsunien, diplômé en zoologie de l’université d’Oxford et en biologie de la Cornell University. Il enseigne à l’université de Sewanee, dans le Tennessee.



barbour hombre botas ugg rebajas oakley frogskins cinturones louis vuitton woolrich madrid moncler barcelona duvetica españa oakley frogskins baratas parajumpers madrid polo lacoste ghd baratas air max 90 blancas zapatos mbt nike huarache blancas new balance hombre duvetica madrid louis vuitton españa ray ban aviator polos lacoste ralph lauren outlet